Difficultés d’endormissements, réveils nocturnes, ruminations incessantes…l’insomnie est un trouble du sommeil qui concernerait près de 20% des français. Pourtant, le sommeil représente plus d’un tiers de notre vie et est directement liée à notre santé.  Voyons plus en détail, les causes et conséquences d’un manque de sommeil chronique sur notre santé.

 

Les causes de l’insomnie ?

 

les causes de l'insomnie

 

L’insomnie est un trouble du sommeil ponctuel ou chronique, marqué par une difficulté à s’endormir ou à rester endormi. Généralement d’origine multifactorielle, elle peut être causée par plusieurs facteurs.

 

Le stress et l’anxiété

 

Des situations de stress ou d’anxiété peuvent être à l’origine d’insomnies et retarder la phase d’endormissement.  En effet, en cas de stress, le corps va réagir et se positionner en mode « alerte » en synthétisant une hormone appelée cortisol. Cette hormone pourrait à terme altérer l’équilibre neurophysiologique de l’organisme et notamment inhiber la sécrétion de mélatonine.

 

L’environnement et l’hygiène de vie

 

Les troubles du sommeil peuvent être favorisées par un environnement non propice à l’endormissement : chaleur, lumière artificielle, bruit, travail de nuit…  D’autant plus qu’à l’Ere du numérique il reste tentant (très tentant) de grignoter quelques heures de sommeil devant les écrans et ainsi dérégler nos cycles de sommeil et la synthèse de mélatonine.

D’autres facteurs, tels qu’une alimentation mal adaptée et/ou une activité physique insuffisante peuvent également altérer notre endormissement et impacter la qualité de notre sommeil et conduire à une insomnie.

 

Le saviez-vous ?

La synthèse de mélatonine débute en condition de faible luminosité et atteint un pic de production entre 2 et 4 heures du matin.

 

Une pathologie chronique

 

Les insomnies peuvent aussi être la conséquence d’une pathologie chronique d’origine organique (maladies inflammatoires, fibromyalgie, hyperthyroïdie…) ou d’origine psychiatrique (troubles bipolaires, états dépressifs, anxiété généralisée…) perturbant le sommeil. Sans l’accompagnement d’un professionnel de la santé, ces insomnies sont généralement sévères et persistantes.

 

Les effets des insomnies sur notre santé

 

conséquences insomnies sur la santé

 

Lorsqu’elles sont régulières et répétées, de nombreuses études ont montré que les insomnies peuvent à terme entraîner divers troubles néfastes pour notre santé et nos relations socio-professionnelles.

 

Des troubles de l’humeur

 

Vous est-il déjà arrivé de vous réveiller de mauvaise humeur après avoir passé une mauvaise nuit ? C'est parce que le sommeil est impliqué dans la régulation de nos émotions. Ainsi, un manque de sommeil chronique peut entraîner de l’irritabilité et des changements d’humeur fréquents. Les insomnies à répétition affectent différentes zones de notre cerveau, dont celles impliquées dans la gestion de nos émotions.

 

Des difficultés de concentration et de mémorisation

 

Le sommeil joue un rôle clé dans l’apprentissage et la consolidation de nos connaissances. Ainsi, les insomnies peuvent entraîner un manque de concentration et des pertes de mémoire avec un impact négatif tant sur nos relations personnelles que sur nos performances intellectuelles.

 

Une augmentation du stress

 

Il existe un véritable cercle vicieux entre stress et insomnies. Effectivement, le cortisol sécrété en cas de stress détériore la qualité du sommeil et la fatigue induite augmente elle-même la production de cortisol, majorant ainsi le stress et l’anxiété.  

 

Une prise de poids

 

Les insomnies répétitives et la carence de sommeil entraînent un dérèglement de la synthèse des hormones impliquées dans notre comportement alimentaire et dans le stockage des graisses telles que la ghréline, la leptine, l’insuline et le cortisol, favorisant inévitablement une prise de poids.

 

Une augmentation du risque de pathologies chroniques

 

Plusieurs études ont démontré que les insomnies causaient des perturbations profondes du métabolisme tels qu’une augmentation du stress oxydant, de la résistance à l’insuline et de la réponse inflammatoire, augmentant le risque de développer certaines troubles métaboliques tels que le diabète de type II, les troubles cardiovasculaires ou les pathologies neurodégénératives.

 

Un système immunitaire moins performant

 

Le sommeil permettrait à notre système immunitaire de bien fonctionner et de se régénérer. Une privation chronique de sommeil affaiblit donc nos défenses immunitaires majorant le risque d’infections. Une étude américaine a d’ailleurs montré que dormir moins de 6 heures par nuit pourrait multiplier par quatre le risque d'attraper un rhume.

 

Lire aussi : 3 astuces naturelles pour trouver le sommeil

 

------

Références

 

Itani, O., Jike, M., Watanabe, N., & Kaneita, Y. (2017). Short sleep duration and health outcomes: a systematic review, meta-analysis, and meta-regression. Sleep medicine32, 246–256. 

 

Prather, A. A., Janicki-Deverts, D., Hall, M. H., & Cohen, S. (2015). Behaviorally assessed sleep and susceptibility to the common cold. Sleep38(9), 1353-1359.

 

Shamim, S. A., Warriach, Z. I., Tariq, M. A., Rana, K. F., & Malik, B. H. (2019). Insomnia: Risk Factor for Neurodegenerative Diseases. Cureus11(10), e6004. 

 

Wiebe, S. T., Cassoff, J., & Gruber, R. (2012). Sleep patterns and the risk for unipolar depression: a review. Nature and science of sleep4, 63–71. 

 

 

Laisser un commentaire

Nouveautés, promotions, actualités, soyez les premiers informés.

Votre adresse email est utilisée par Les Miraculeux à des fins de prospection commerciale (nouveautés, actualités...). Pour connaître notre Politique de données personnelles et en savoir plus sur vos droits, cliquez ici

Suivez-nous

Pour une dose de bonne humeur quotidienne :)